Atlas Halieutique
Les transitions en
Pays de la Loire
Les situations avant la formation
La formation
Les parcours après la formation
 

    LES SITUATIONS AVANT LA FORMATION

    • Les bénéficiaires sont issus principalement des domaines "Commerce, vente", "Transport, manutention, magasinage" et "Santé"
    • Les formations dans les domaines "Transport, manutention, magasinage", "Travail social" sont les plus fréquentes
    • La majorité des salariés entame un CIF dans une démarche offensive et pour 3/4 d’entre eux, il s’agit d’une transition externe

    LES PARCOURS APRÈS LA FORMATION

    • Le CIF ligérien est un vecteur de transformation formation/emploi. Une part importante de salariés a un nouvel emploi en lien la formation suivie.
    • Près de la moitié des bénéficiaires a pu réaliser sa transition professionnelle dès la première année après la fin de la formation.

    Au 1er février 2017, on dispose d'informations sur :
    1. Le profil des bénéficiaires sortis de formation dans cette région en 2014 et 2015. Ce sont des personnes qui ont été financées au titre d'un CIF CDI, d'un CIF CDD ou d'une formation hors temps de travail (FHTT).
    2. Le parcours des bénéficiaires sortis de formation dans cette région en 2014 et 2015 : ces données proviennent d'une enquête réalisée par l'OTP, au fil de l'eau, mois par mois, un an après la fin de la formation (voir le questionnaire). Ont été interrogés, les salariés ayant indiqué une adresse mail dans leur dossier.

En Pays de la Loire, on dénombre près de 1,4 million d’actifs. Chaque année, ce sont près de 170 000 salariés qui changent d’emploi. On estime à 35 000 ceux qui changent de métier et d’entreprise. L’activité économique reste favorable et le taux de chômage est moins dégradé qu’au plan national. Réparties sur 5 départements (19 zones d’emploi), on remarque un tissu industriel dense (entreprises aéronautiques, agro-alimentaires, construction navale, maroquinerie ...) mais aussi agricole (maraîchage, élevage…) et tertiaire (transports, assurances, tourisme…). Située dans l’ouest de la France, la Région Pays de la Loire dispose de nombreuses infrastructures routières, ferroviaires et maritimes lui permettant d’être bien desservie et de développer son activité à l’international (sources ORES & Région Pays de la Loire).

Les situations avant la formation


En Pays de la Loire, 3481 salariés ont terminé une formation dans le cadre d'un CIF en 2014 et 2015.

En Pays de la Loire, 72 % de l’emploi se situe dans le secteur tertiaire. Le poids de l’industrie et de la construction (25 %) est supérieur à la moyenne nationale (19 %). L’agriculture occupe 4 % des actifs contre 2,5% pour la moyenne métropolitaine.

En comparaison, les bénéficiaires d’un CIF proviennent principalement des domaines du "commerce, vente" (20 %) et du domaine "transport, manutention, magasinage" (13 %). Ils exercent les métiers de vendeur ou de caissier, de conducteur routier ou de magasinier.

Figure 2 : Les 15 principaux domaines d'emploi occupés avant la formation (en %)



Figure 3 : Les contrats de travail avant la formation (en %)


Figure 4 : Les 10 principaux métiers exercés avant la formation

La formation

01. LE DOMAINE DE LA FORMATION

Les formations dans le domaine du travail social principalement suivies par les bénéficiaires

Les quatre types de formation les plus suivies par les bénéficiaires d’un CIF en Pays de la Loire sont des formations de niveau V et VI. Elles appartiennent pour 12 % d’entre-elles au domaine "transport, manutention, magasinage" (contre 16 % au niveau national), et pour 9 % d’entre-elles au domaine "travail social" (contre 6 % au niveau national).
En comparaison avec les autres régions, on constate que l’ordre des 4 premières formations est inversé.
Les formations préparant aux métiers d’aide-soignant, d’auxiliaire ambulancier, de conducteur routier de marchandises, d’auxiliaire de la petite enfance ou d’aide médico psychologique sont particulièrement nombreuses.

Figure 5 : Les 20 principaux domaines de formation suivis

02. LE CHOIX DE LA FORMATION

Comme dans les autres régions, la plupart des ligériens s’engagent dans un CIF pour changer de métier. En revanche, il y a davantage de salariés qui font appel au CIF pour faire face à un problème de santé (+ 3 points par rapport aux autres régions). A contrario, on identifie moins de salariés sur les motivations de création d’entreprise (- 2 points).

Les facteurs liés à la motivation "trouver un emploi" se concentrent sur la situation économique des entreprises qui peut amener les salariés en poste menacés dans leur emploi ou aspirant à se repositionner sur le marché de l’emploi.

Figure 6 : Les motivations à suivre une formation


Figure 7 : La transition souhaitée
(comparaison du domaine de l'emploi exercé
et du domaine de la formation choisie) (en %)

Près de 4 salariés sur 5 souhaitent changer de domaine

77 % des bénéficiaires d'un CIF en Pays de la Loire se sont orientés vers un domaine de formation différent du domaine de leur emploi. Ils ont ainsi effectué une transition externe1. Cette volonté de changement de domaine ne s'accompagne pas toujours d'une montée en qualification.
A l'inverse, 23 % des bénéficiaires d'un CIF ont effectué une transition interne1, soit pour monter en qualification dans leur domaine, soit pour acquérir des compétences transverses de même niveau.

1 Voir guide de lecture de la figure 7
  

03. LA REUSSITE DE LA FORMATION

Très forte réussite du diplôme

Le CIF est vecteur de réussite aux examens. Comme pour l’ensemble des régions, plus de 9 bénéficiaires sur 10 ont obtenu le titre, le diplôme ou la certification délivrée en fin de parcours. Seuls 8 % d’entre eux ont abandonné leur formation en cours de cursus ou ne se sont pas présentés à l’examen final.

Figure 8 : La réussite de la formation (en %)

Les parcours après la formation

01. LA REALISATION DES TRANSITIONS UN AN APRES LA FORMATION


En Pays de la Loire, 1606 salariés, ayant terminé une formation en 2014 et 2015, ont répondu à l'enquête (taux de réponse de 47 %).

Une transition réalisée pour près d’un bénéficiaire sur deux

Un an après la fin de leur formation, près de la moitié des bénéficiaires ont réalisé leur transition professionnelle. Ils occupent un emploi en lien avec leur formation. Ils sont 51 % en CDI et 37 % en CDD ou intérim. 8 % ont créé une activité en tant qu’entrepreneur.

Une transition en cours pour plus d’un bénéficiaire sur trois

La transition professionnelle de 34 % des bénéficiaires ligériens est encore en cours. Ces personnes, quelle que soit leur situation sur le marché du travail (en poste ou non), n'ont pas perdu de vue leur objectif : elles sont soit à la recherche d'un emploi dans le domaine de la formation qu'elles ont suivie (80 %) soit en cours de création d'entreprise (20 %) A l'opposé, 18 % des personnes ont abandonné leur projet, pour des raisons personnelles ou professionnelles.

Figure 9 : La réalisation de la transition (en %)

Figure 10 : TRANSITION REALISEE : Les nouveaux contrats (en %)

 
Figure 11 : La réalisation de la transition pour les principaux domaines de formation

02. LES SITUATIONS UN AN APRES LA FORMATION

8 bénéficiaires sur 10 sont en poste

83 % des bénéficiaires d’un CIF sont en poste un an après la fin de leur formation. Ce chiffre est globalement identique dans l'ensemble des régions. Les personnes qui ne sont pas en poste sont majoritairement en recherche d’emploi (59 %). 8 % sont de retour en formation et 18 % en cours de création d’entreprise.
Globalement, 68 % des bénéficiaires ont changé de poste après leur formation, soit par un changement d'entreprise (57 %, soit au sein de leur entreprise (11 %). 32 % des bénéficiaires déclarent avoir repris leur ancien poste (figure 12).

Figure 12 : Les changements d'entreprise et de poste (en %)


Figure 13 : NOUVEAU POSTE
Le lien avec la formation (en %)

Nouveau poste : une nette amélioration des conditions de travail

Dans près de 9 cas sur 10, le nouveau poste est en lien avec la formation suivie.
91 % des personnes qui ont changé de poste observent une, voire plusieurs améliorations dans leur travail. Pour 81 %, l'amélioration est constatée par rapport à l'intérêt du travail. 72 % estiment que leurs compétences sont désormais mieux reconnues.

  
Figure 14 : NOUVEAU POSTE
Les améliorations constatées (en %)

Retour au poste initial : 63 % poursuivent leurs recherches d’emploi ou sont en cours de création d’entreprise

32 % des bénéficiaires sont de retour dans leur poste initial un an après la fin de leur formation.

Ils demeurent en majorité pro actifs puisque près de 54 % poursuivent leurs démarches de recherche d’emploi et 9 % sont en cours de création d’entreprise.
Les bénéficiaires ayant repris leur ancien poste constatent quelques effets notamment au niveau de la reconnaissance des compétences. Ils sont toutefois en grande majorité à évoquer qu’il y a eu aucune amélioration (6 sur 10).

Figure 15 : RETOUR AU POSTE INITIAL
La situation actuelle (en %)


Figure 16 : RETOUR AU POSTE INITIAL
Les améliorations constatées (en %)

03. LES EVOLUTIONS PAR RAPPORT A LA SITUATION INITIALE

Deux critères objectifs (comparaison possible avant et après la formation) ont été retenus pour mesurer l'impact de la formation sur la nouvelle activité des bénéficiaires :

- le niveau de qualification
- la situation contractuelle

  
Figure 17 : Variation du niveau de
qualification obtenu après la formation (en %)

Elévation du niveau de formation pour un tiers

En Pays de la Loire :
- 32 % des bénéficiaires d'une formation ont pu accéder à un niveau de qualification supérieure à celui qu'ils possédaient,
- 31 % des bénéficiaires s'est maintenu dans son niveau initial
- 37 % des bénéficiaires ont visé une formation d'un niveau inférieur à leur niveau initial

Il n’y a pas forcément de lien entre changement de métier et évolution du niveau de formation.

  
Figure 18 : Taux de réalisation de la transition selon
la variation du niveau de qualification obtenue après la formation

Un tiers des bénéficiaires d’un CIF CDD concrétisent leur situation professionnelle selon leur souhait après la formation.

33 % des personnes, qui étaient en recherche d'emploi ou en fin de CDD au début de leur formation, sont embauchées en CDI ou ont créé leur d'entreprise. En comparaison avec d’autres régions, les ligériens voient leur situation professionnelle se réaliser de façon plus conforme à leur desideratas (salariat ou entreprenariat).

59 % des bénéficiaires qui étaient en CDI sont en CDI dans leur nouveau métier

A l’instar de ce qui est constaté du point de vue du niveau de formation, le contrat de travail décroché dans un nouveau métier peut être temporaire. Parfois même, plusieurs contrats sont nécessaires pour acquérir de l’expérience et mieux correspondre aux attentes du marché.

Figure 19 : Evolution contractuelle des
personnes ayant bénéficié d'un CIF CDI (en %)

Figure 20 : Evolution contractuelle des
personnes ayant bénéficié d'un CIF CDD (en %)

  

En savoir plus

LIENS UTILES

Fongecif Pays de la Loire
CARIF-OREF Pays de la Loire

  

Fiche Pays de la Loire
Mise à jour : Février 2017
Directeur de la publication : Elisabeth Cabus-Bordron (Secrétaire générale du Fongecif Pays de la Loire)