Atlas Halieutique
Transport, manutention, magasinage
(Niveau V)
Ils ont suivi un TP de conducteur transport de
voyageurs ou marchandises
Les formations
Les situations avant la formation
Les parcours après la formation
 

    LES SITUATIONS AVANT LA FORMATION

    • Les formations en manutention et magasinage minoritaires par rapport à celles du transport
    • Des bénéficiaires souvent dans une démarche de qualification
    • Un public peu qualifié et masculin

    LES PARCOURS APRÈS LA FORMATION

    • Transition réalisée : Un salarié sur deux
    • Taux d'emploi élevé : 83 % des bénéficiaires sont en poste
    • 6 personnes en poste sur 10 ont changé d'entreprise
    • Changer de poste permet d'améliorer le salaire

    TP Conducteur du transport routier de marchandise

    • 44 % des bénéficiaires viennent du domaine "Transport" : ils sont conducteurs livreurs (26 %), magasiniers qualifiés (15 %), ...
    • 56 % des salariés viennent d'un autre domaine (Commerce, Nettoyage, ...)
    • 52 % des personnes réalisent leur transition après un an
    • 64 % des personnes ayant réalisé leur transition sont en CDI
    • 28 % des personnes sont de retour dans leur poste initial

    TP Conducteur du transport routier interurbain de voyageurs

    • 34 % des bénéficiaires viennent du domaine "Transport" : ils sont conducteurs livreurs (23 %), conducteurs routiers (20 %), ...
    • 66 % des salariés viennent d'un autre domaine (Commerce, Sécurité ...) : ils sont Agents civils de sécurité et de surveillance (11 %), ...
    • 44 % des personnes réalisent leur transition après un an
    • 64 % des personnes ayant réalisé leur transition sont en CDI
    • 39 % des personnes sont de retour dans leur poste initial


    La population du domaine de formation

      Dans cette fiche domaine, nous disposons d'informations sur :

    1. Le profil des bénéficiaires sortis de ce domaine de formation entre juin 2013 et décembre 2015. Ce sont des personnes qui ont été financées au titre d'un CIF CDI, d'un CIF CDD ou d'une formation hors temps de travail (FHTT).

    2. Le parcours des bénéficiaires sortis de ce domaine de formation entre juin 2013 et décembre 2015 : ces données sont enrichies progressivement, au fur et à mesure des retours de l'enquête administrée par l'OTP (un an après la fin de la formation). Ont été interrogés, les salariés ayant indiqué une adresse mail dans leur dossier (voir le questionnaire).

Les formations

7 % des bénéficiaires d'un CIF dans le domaine "Transport, manutention, magasinage" (niveau V)

Entre juin 2013 et décembre 2015, 5004 personnes ont terminé une formation de niveau V dans le domaine "Transport, manutention, magasinage". Les formations dans ce domaine sont suivies par 7 % des bénéficiaires d'un CIF. C’est le deuxième domaine de formation le plus représenté parmi les bénéficiaires de CIF.

Les formations suivies sont concentrées sur les 5 intitulés de diplômes ci-dessous (figure 1), qui représentent 88 % des bénéficiaires du domaine. Dans ce domaine, les formations sont principalement des titres professionnels (TP) et environ 80 % des formations correspondent à des formations en transport. Les formations en manutention et en magasinage sont plus souvent de niveau III. Le TP Conducteur du transport routier de marchandises sur porteur représente, à lui seul, plus de 4 formations financées sur 10 dans ce domaine.

En France, en 2015, les 3 principaux TP (voyageurs, marchandises sur porteur, marchandises sur tous véhicules) ont été suivis par environ 15000 personnes. Ainsi, 14 % des inscrits dans ces TP au niveau national seraient financés par un CIF (OPTL - Rapport d'activité 2016).

Figure 1 : Les 5 principaux intitulés de formation

 

Dans ce domaine, les formations sont relativement courtes : en moyenne, elles durent 450 heures.

Quel que soit le diplôme visé et le métier d'origine des bénéficiaires, 95 % des salariés ont obtenu le titre demandé.

 
Figure 2 : La durée des formations (en %)


Figure 3 : La réussite des formations (en %)

Les situations avant la formation

4 bénéficiaires sur 10 connaissaient déjà le domaine

42 % des salariés qui ont choisi de se former dans le domaine "Transport, manutention, magasinage" travaillaient déjà dans le même domaine : ils ont ainsi effectué une transition interne. Ce sont par exemple des conducteurs livreurs, des conducteurs routiers, des magasiniers ou des ouvriers qualifiés de la manutention, etc. Avant leur formation, 18 % d’entre eux seulement étaient en CDD ou en intérim. Pour les personnes en transition interne, le choix d'une formation dans ce domaine correspond plus souvent à une évolution qu'à un changement radical : quand on questionne leur motivation à entreprendre une formation, 42 % répondent qu'ils souhaitaient évoluer dans leur emploi.

A l'inverse, 58 % des bénéficiaires de ce type de formation sont originaires d'un domaine d'emploi différent (commerce, vente, sécurité, bâtiment, ...) : ils ont effectué une transition externe. Avant la formation, 20 % d'entre eux étaient en CDD ou en intérim. Ils se positionnent également plus souvent sur les 3 TP de conduites principaux (87 % contre 81 % pour les bénéficiaires issus du domaine du transport). Ainsi, pour eux, le fait de suivre une formation semble plus souvent résulter d'une envie de reconversion : 75 % d'entre eux souhaitent changer de métier.

Figure 4 : Les 10 principaux domaines d'emploi des bénéficiaires avant la formation


Figure 5 : Les 10 principaux métiers exercés par les bénéficiaires avant la formation

Figure 6 : Le niveau d'études initiales (en %)

Un public principalement de niveau V

Les formations de niveau V dans le domaine "Transport, manutention, magasinage" sont majoritairement suivies par des personnes peu qualifiées : 22 % des bénéficiaires ne possédaient pas de diplôme avant d'entamer la formation (ce taux est de 11 % pour l'ensemble des bénéficiaires d'une formation en CIF). La formation leur offre ainsi la possibilité d'acquérir un premier diplôme. Par ailleurs, plus de la moitié des bénéficiaires possède déjà un diplôme de niveau V.

 

Des formations peu féminisées

Si le domaine est majoritairement masculin, 9 % de ces formations sont suivies par des femmes. Mais des différences sexuées s'observent selon les certifications visées et le métier d'origine :

  • 54 % des femmes se sont orientées vers le TP de conducteur en transport de voyageurs (contre 33 % pour les hommes) ;
  • les femmes sont moins souvent en situation de transition interne (31 %) que les hommes (43 %).

Les bénéficiaires de formation ont en moyenne 35 ans et une durée de vie active de 14 ans.

Les parcours après la formation

01. LES SITUATIONS UN AN APRES LA FORMATION DE L'ENSEMBLE DES BENEFICIAIRES

Un taux d'emploi élevé : Plus de 8 personnes sur 10 sont en poste

Un an après la fin de la formation, 83 % des bénéficiaires de ce domaine de formation sont en poste. Ils étaient 75 % dans ce cas avant la formation. Parmi les personnes qui ne sont en pas en poste, 67 % sont à la recherche d'un emploi, 6 % sont de retour en formation.

Un an après la formation, 58 % des bénéficiaires sont en CDI (+ 6 points par rapport à l'ensemble des formations) et 21 % sont en CDD. Ces taux varient selon la situation professionnelle observée avant la formation.

Figure 7 : Evolution contractuelle des
personnes ayant bénéficié d'un CIF CDI (en %)

Figure 8 : Evolution contractuelle des
personnes ayant bénéficié d'un CIF CDD (en %)

 

02. LA REALISATION DES TRANSITIONS UN AN APRES LA FORMATION

Forte réalisation de la transition surtout pour les salariés issus d'un autre domaine

Un an après la fin de leur formation, 50 % des bénéficiaires d'une formation de niveau V dans le domaine "Transport, manutention, magasinage" ont réalisé leur transition professionnelle : ils occupent un nouvel emploi en lien avec leur formation (figure 9). C'est 3 points de plus que l'ensemble des bénéficiaires d'une formation en CIF.

La réalisation des transitions un an après la formation ne dépend pas du domaine d'emploi d'origine des bénéficiaires. Toutefois, ce taux varie selon le niveau de diplôme du bénéficiaire et la certification visée :

  • les personnes qui possédaient déjà un diplôme avant l'entrée en formation (Niveau I à V) réussissent mieux leur transition que les personnes non diplômées (niveau VI) : le taux d'échec au diplôme est plus important pour ces dernières ;
  • le taux de réalisation est plus élevé pour les TP de Conducteur du transport routier de marchandises (entre 52 et 56 %) que pour les TP de conducteur du transport routier de voyageurs (46 %) et agent magasinier (42 %).

Parmi les personnes ayant réalisé leur transition, 61 % sont en CDI dans leur nouveau poste (+ 8 points par rapport à l'ensemble des bénéficiaires d’une formation) et 34 % sont en CDD, une situation peut-être temporaire. La précarité de l'emploi dans ce domaine semble donc faible.

35 % des bénéficiaires sont toujours en cours de transition : la plupart sont à la recherche d'un emploi dans le domaine de leur formation. 16 % ont abandonné leur parcours de transition.

Figure 9 : La réalisation de la transition (en %)

Figure 10 : TRANSITION REALISEE - Les nouveaux contrats (en %)

 

03. LES EVOLUTIONS DE POSTE UN AN APRES LA FORMATION

Moins de changement d'entreprise pour les bénéficiaires en transition interne

Alors qu'une partie des bénéficiaires travaillaient déjà dans le domaine du transport, près de 7 personnes sur 10 ont changé de poste après la formation : 11 % au sein de leur entreprise d'origine et 57 % dans une nouvelle entreprise. 32 % des bénéficiaires sont donc retournés dans leur poste initial (figure 11).

Figure 11 : Les changements d'entreprise et de poste
selon le type de transition (en %)

Les salariés en situation de transition externe changent plus souvent d'entreprise que les salariés en transition interne (62 % contre 52 %). Il est plus fréquent qu'ils reprennent leur poste initial ou qu'ils changent de poste au sein de leur entreprise. La formation leur aurait donc permis d'évoluer et d'accéder à des nouvelles responsabilités dans leur entreprise.

 

Changer de poste : amélioration du salaire

91 % des personnes qui ont changé de poste après leur formation observent une, voire plusieurs, évolutions favorables dans leur travail. L'amélioration du salaire est marquée pour ces bénéficiaires. Ils sont 58 % à souligner cette progression, soit 10 points de plus que pour l'ensemble des bénéficiaires d'une formation en CIF (figure 12).

Dans 93 % des cas, le nouveau poste occupé est en lien avec la formation suivie.

Figure 12 : NOUVEAU POSTE
Les améliorations constatées (en %)

Reprendre son ancien poste : une situation temporaire pour 7 personnes sur 10

32 % des bénéficiaires sont de retour dans leur poste initial un an après la fin de leur formation. Parmi eux, 61 % des personnes dans ce cas sont actuellement à la recherche d'un autre emploi et 5 % sont en cours de création de leur entreprise. 66 % des bénéficiaires sont donc retournés dans leur poste de façon temporaire, en attente d'opportunités. En revanche, pour 34 % des personnes formées, ce retour au poste d'origine semble durable puisqu'elles ne cherchent pas à changer de situation (figure 13).

Parmi ces personnes ayant repris leur ancien poste, 62 % n'ont pas constaté d'amélioration de leur poste.

Figure 13 : RETOUR AU POSTE INITIAL
La situation actuelle (en %)


Figure 14 : RETOUR AU POSTE INITIAL
Les améliorations constatées (en %)

En savoir plus

TEMOIGNAGES

A lire

Conducteur offset, il devient conducteur de grue auxiliaire
Peintre en bâtiment, il devient préparateur automobile
Magasinier, il devient chauffeur de bus
Aurélie, conductrice du transport routier

A regarder

Cédric souhaite devenir conducteur routier

LIENS UTILES

OPCA transport
Observatoire Prospectif des métiers Transports Logistique

 

Fiche Transport, manutention, magasinage (Niveau V)
Validée le : 22/03/2017