Atlas Halieutique
Transport, manutention, magasinage
(Niveau VI)
Ils ont passé des
permis de conduire, des certificats de conduite ...
Les formations
Les situations avant la formation
Les parcours après la formation
 

    LES SITUATIONS AVANT LA FORMATION

    • Un public très peu qualifié et masculin
    • La moitié des bénéficiaires travaillaient déjà le domaine du transport : volonté d'évolution dans l'emploi
    • Des formations de courtes durées visant le plus souvent l’acquisition d’un permis

    LES PARCOURS APRÈS LA FORMATION

    • 45 % des bénéficiaires ont réalisé leur transition professionnelle
    • Après le CCP Taxi, 31 % des bénéficiaires sont dans une démarche de création d'entreprise
    • Taux d'emploi élevé : 85 % des bénéficiaires de ces formations sont en poste un an après
    • 52 % des personnes ayant réalisé la transition sont en CDI
    • Les personnes travaillant auparavant dans le domaine du transport retournent plus souvent à leur poste initial après la formation
    • Amélioration du salaire marquée dans le nouveau poste

    CCP Taxi

    • 35 % des bénéficiaires viennent du domaine "Transport" : ils sont conducteurs routiers (25 %), conducteurs de transport en commun (21 %), ...
    • 65 % des salariés viennent d'un autre domaine (Commerce, Santé, ...)
    • 38 % des personnes réalisent leur transition après un an
    • 46 % des personnes ayant réalisé leur transition sont en CDI
    • 36 % des personnes ayant réalisé leur transition ont créé leur entreprise
    • 43 % des personnes sont de retour dans leur poste initial


    La population du domaine de formation

      Dans cette fiche domaine, nous disposons d'informations sur :

    1. Le profil des bénéficiaires sortis de ce domaine de formation entre juin 2013 et décembre 2015. Ce sont des personnes qui ont été financées au titre d'un CIF CDI, d'un CIF CDD ou d'une formation hors temps de travail (FHTT).

    2. Le parcours des bénéficiaires sortis de ce domaine de formation entre juin 2013 et décembre 2015 : ces données sont enrichies progressivement, au fur et à mesure des retours de l'enquête administrée par l'OTP (un an après la fin de la formation). Ont été interrogés, les salariés ayant indiqué une adresse mail dans leur dossier (voir le questionnaire).

Les formations

8 % des bénéficiaires d'un CIF dans le domaine "Transport, manutention, magasinage" (niveau VI)

Entre juin 2013 et décembre 2015, 5628 personnes ont terminé une formation de niveau VI dans le domaine "Transport, manutention, magasinage". Les formations dans ce domaine sont suivies par 8 % des bénéficiaires d'un CIF. C’est le premier domaine de formation le plus représenté parmi les bénéficiaires de CIF.

Les formations suivies sont concentrées sur les 5 intitulés de diplômes ci-dessous (figure 1), qui représentent 41 % de l'ensemble des bénéficiaires du domaine. Dans ce domaine, les formations correspondent principalement au certificat de capacité professionnelle (CCP) qui permet d'exercer la profession de taxi, aux permis poids lourds et aux certificats d'aptitude à la conduite en sécurité (CACES) nécessaires pour la conduite d'engins de manutention. On retrouve aussi les formations initiales minimales obligatoires (FIMO) prérequis pour obtenir la qualification professionnelle de conducteur routier. Pour les bénéficiaires d’un CIF, il est possible de cumuler plusieurs types de formation (FIMO + permis poids lourd par exemple).

Figure 1 : Les 5 principaux intitulés de formation

 

Dans ce domaine, on retrouve principalement des formations non diplômantes de courte durée : elles durent en moyenne 230 heures. La formation pour devenir conducteur de taxi est plus longue (entre 300 et 400 heures) que les permis et les CACES.

9 bénéficiaires sur 10 ont obtenu la certification délivrée en fin de parcours. 4 % d'entre eux ont abandonné la formation en cours de route et 4 % ne se sont pas présentés à l'examen final ou ne l'ont pas réussi.

 
Figure 2 : La durée des formations (en %)


Figure 3 : La réussite des formations (en %)

Les situations avant la formation

La moitié des bénéficiaires connaissait déjà le domaine

49 % des salariés qui ont choisi de se former dans le domaine "Transport, manutention, magasinage" travaillaient déjà ce domaine : ils ont ainsi effectué une transition interne. Ce sont par exemple des conducteurs routiers, des conducteurs livreurs ou des conducteurs de transport en commun, etc. Pour ces personnes, passer un nouveau permis ou un certificat semble correspondre plus souvent à une évolution dans leur métier qu'à un changement radical : quand on questionne leur motivation à entreprendre une formation, 39 % répondent qu'ils souhaitaient évoluer dans leur emploi. Les conducteurs livreurs et les conducteurs de transports en communs s’orientent le plus souvent vers le CCP taxi. Les conducteurs routiers acquièrent plus souvent un permis CE (permis permettant de conduire un véhicule avec une remorque de plus de 750 kg).

A l'inverse, 51 % des bénéficiaires de ce type de formation sont originaires d'un domaine d'emploi différent (commerce, bâtiment, nettoyage, sécurité ...) : ils effectuent une transition externe. Pour eux, le fait de suivre une formation résulte plus souvent d'une envie de reconversion : 66 % d'entre eux souhaitent changer de métier.

Figure 4 : Les 10 principaux domaines d'emploi des bénéficiaires avant la formation


Figure 5 : Les 10 principaux métiers exercés par les bénéficiaires avant la formation

Figure 6 : Le niveau d'études initiales (en %)

Un public majoritairement de niveau V ou VI

Les formations de niveau VI dans le domaine "Transport, manutention, magasinage" sont majoritairement suivies par des personnes peu qualifiées. En effet, 25 % des bénéficiaires ne possèdent pas de diplôme avant d'entamer la formation (ce taux est de 11 % pour l'ensemble des bénéficiaires d'une formation en CIF) et 47 % ont un diplôme de niveau V.

 

Des formations peu féminisées

Si le domaine est majoritairement masculin, 8 % de ces formations sont suivies par des femmes. Mais des différences sexuées s'observent selon les certifications visées et le métier d'origine :

  • 27 % des femmes s'orientent vers un CCP Taxi (contre 14 % pour les hommes) ;
  • les femmes sont moins souvent en situation de transition interne (31 %) que les hommes (50 %).

Les bénéficiaires de ces formations ont en moyenne 37 ans et 15 ans de vie active.

Les parcours après la formation

01. LES SITUATIONS UN AN APRES LA FORMATION DE L'ENSEMBLE DES BENEFICIAIRES

Un taux d'emploi élevé : Plus de 8 personnes sur 10 sont en poste

Un an après la fin de la formation, 85 % des bénéficiaires de ce domaine de formation sont en poste. Ils étaient 75 % dans ce cas avant la formation. Parmi les personnes qui ne sont en pas en poste, 63 % sont à la recherche d'un emploi, 10 % sont de retour en formation.

Un an après la formation, 54 % des bénéficiaires sont en CDI et 20 % sont en CDD. Ces taux varient selon la situation professionnelle observée avant la formation.

Figure 7 : Evolution contractuelle des
personnes ayant bénéficié d'un CIF CDI (en %)

Figure 8 : Evolution contractuelle des
personnes ayant bénéficié d'un CIF CDD (en %)

 

02. LA REALISATION DES TRANSITIONS UN AN APRES LA FORMATION

Moins d'un bénéficiaire sur deux a réalisé sa transition

Un an après la fin de leur formation, 45 % des bénéficiaires d'une formation de niveau VI dans le domaine "Transport, manutention, magasinage" ont réalisé leur transition professionnelle : ils occupent un nouvel emploi en lien avec leur formation (figure 9).

Toutefois, la réalisation des transitions un an après la formation varie selon la certification visée et le niveau de diplôme du bénéficiaire :

  • le taux de réalisation est plus faible (39 %) pour les personnes qui ont suivi un CCP Taxi, ce qui s'explique par des ambitions de création d'entreprise plus longues à mettre en oeuvre ;
  • les personnes qui possédaient déjà un diplôme avant l'entrée en formation (Niveau I à V) réussissent mieux leur transition que les personnes non diplômées (niveau VI) : le taux d'échec au diplôme est plus important pour ces dernières.

Parmi les personnes ayant réalisé leur transition, 52 % sont en CDI dans leur nouveau poste et 32 % sont en CDD, une situation peut-être temporaire. 13 % ont profité de cette formation pour créer leur entreprise (figure 10).

En parallèle, 38 % des bénéficiaires sont toujours en cours de transition et parmi eux, 18 % sont en cours de création d'entreprise. 19 % ont abandonné leur projet de transition professionnelle : ils ne recherchent pas d’emploi dans leur domaine de formation.

Figure 9 : La réalisation de la transition (en %)

Figure 10 : TRANSITION REALISEE - Les nouveaux contrats (en %)

 

Focus sur les créations d'entreprise après une formation "CCP Taxi"

Pour exercer la profession de conducteur de taxi, le CCP Taxi est obligatoire. Parmi les bénéficiaires de cette formation ayant réalisé leur transition, 41 % ont créé leur entreprise afin d'être conducteur de taxi à leur propre compte. Parmi les bénéficiaires toujours en cours de transition, ce sont 40 % d'entre eux qui sont dans une démarche de création d'entreprise. Ainsi parmi l'ensemble des bénéficiaires d'une formation CCP taxi, 31 % ont pu développer un projet de création d'entreprise (abouti ou toujours en cours).

03. LES EVOLUTIONS DE POSTE UN AN APRES LA FORMATION

Moins de changement d'entreprise pour les bénéficiaires en transition interne

Les bénéficiaires de ces formations changent moins souvent de poste et d’entreprise après leur formation. 36 % des bénéficiaires reprennent leur poste initial (+ 5 points par rapport à l'ensemble des bénéficiaires d’un CIF). Ces formations restent, malgré tout, un outil de changement pour 51 % des bénéficiaires qui, un an après, occupent un nouveau poste dans une nouvelle entreprise et pour 13 %, un nouveau poste au sein de leur entreprise.

Figure 11 : Les changements d'entreprise et de poste
selon le type de transition (en %)

Les salariés en situation de transition interne changent plus souvent de poste au sein de leur entreprise que les salariés en transition externe (16 % contre 9 %). La formation leur aurait donc permis d'évoluer et d'accéder à des nouvelles responsabilités dans leur entreprise.

 

Changer de poste : amélioration du salaire

89 % des personnes qui ont changé de poste après leur formation observent une, voire plusieurs, évolutions favorables dans leur travail. L'amélioration du salaire est marquée pour ces bénéficiaires. Ils sont 53 % à souligner cette progression, soit 5 points de plus que pour l'ensemble des bénéficiaires d’une formation en CIF. En revanche, la satisfaction vis à vis de l'intérêt du travail (73 %, - 3 points) est moins marquée (figure 12).

Dans 9 cas sur 10, le nouveau poste occupé est en lien avec la formation suivie.

Figure 12 : NOUVEAU POSTE
Les améliorations constatées (en %)

Reprendre son poste initial : une situation temporaire pour moins de 7 personnes sur 10

36 % des bénéficiaires sont de retour dans leur poste initial un an après un an après la fin de leur formation. Parmi eux, 55 % sont actuellement à la recherche d'un autre emploi et 14 % sont en cours de création de leur entreprise. En revanche, pour 31 % des personnes formées, ce retour au poste d'origine, semble durable puisqu'elles ne cherchent pas à changer de situation (figure 13).

Parmi ces personnes, ayant repris leur ancien poste, 63 % n'ont constaté aucune amélioration de leur poste suite à leur formation.

Figure 13 : RETOUR AU POSTE INITIAL
La situation actuelle (en %)


Figure 14 : RETOUR AU POSTE INITIAL
Les améliorations constatées (en %)

En savoir plus

TEMOIGNAGES

A lire

Ouvrier mytiliculteur, il devient chauffeur super poids-lourd
Formateur, il devient artisan Taxi
Ouvrière de l’industrie, elle devient conductrice de car scolaire
Eve, agent logistique
Jean Albert, conducteur de car

A regarder

Cédric souhaite devenir conducteur routier après un CIF

LIENS UTILES

OPCA transport
Observatoire Prospectif des métiers Transports Logistique

 

Fiche Transport, manutention, magasinage (Niveau VI)
Validée le : 22/03/2017